Une cave dans le Marais.

Un appartement en duplex dans le Marais dans une charmante co-propriété pleine de caractère avec un accès direct sur une cave voûtée comme ce quartier en recèle : 40 m2 divisés en deux espaces que nos clients veulent aménager en espace ludique.

Un escalier métallique à barreaudage vertical conduit sur une première cave dont les traces d’humidité apparaissent sur les murs en pierres. La deuxième cave attenante offre un volume plus spacieux recouvert de crépis avec, en son milieu, un poteau carré très imposant.

Notre intervention s’effectue en deux phases :

La première consiste en l’assainissement avec la démolition du crépis constitué de plâtre qui retient l’humidité, le brossage des pierres, une par une, et enfin la reprise par enduit du Marais. L’installation d’une ventilation mécanique achève cette phase.

En savoir plus »

La deuxième consiste dans la réalisation du projet. Elle commence par la suppression du barreaudage de l’escalier remplacé par des filins métalliques en croisillon afin d’alléger sa masse et de créer plus de transparence. Le sablage le restitue dans l’essence de son matériau et lui apporte une dimension sculpturale. Il aboutit sur le bar, point névralgique, qui de ses tôles lissées et courbes l’épouse sans contrariété. Trois suspensions à la sobriété élégante rappellent néanmoins sa présence et éclairent son plateau en bois exotique.

Le passage surbaissé qui conduit dans la deuxième cave est bordé de spots encastrés dans le mur . Ils le soulignent tout en tout en mettant en lumière une porte indienne en bois derrière laquelle se devine un escalier en pierres, ancien accès depuis la cour.

La deuxième cave entièrement voûtée dévoile dans son fond un mur de pavés de verre derrière lequel se profile une salle de bain d’appoint qui s’ouvre sur un sèche serviettes dessiné et un wc dont le trône conçu par Starck lui confère une atmosphère quasi mystique tant son incongruité dans ce décor de pierres et la lumière dispensée par un plafond vitré au fluo bleu expriment l’intimité d’une retraite.

Dans son milieu, le pilier découvert en briques vernies s’installe, dominateur, tout en soulignant la clé de voûte. Quant aux collecteurs, tuyaux au diamètre imposant, qui s’inscrivent sur trois côtés, ils sont dissimulés sous des carapaces métalliques tantôt feuilletées pour évoquer la légèreté, tantôt au contraire sous des coques en métal perforé. Une corniche de fluos bleu reprise au sol le long du mur de verre joue avec la lumière incandescente et donne à ce lieu dont l’ensemble du sol a été unifié par un bois exotique très chaleureux l’aspect d’une boîte de nuit privative.

Maître d’Ouvrage : private
Montant des Travaux : 50.000 € H.T.
Entreprise TCE : MED Entreprise

Photographer : Patrick SMITH

A cellar in the Marais district in Paris.

It is duplex in the Marais district in Paris, which is located in a private property. The apartment is full of character with a direct access to a vault cellar, which is very common in this area. The space represents 40 m² divided in 2, which our client wish to transform into a playful space.

A metal staircase with vertical bars led to a first cellar whose moisture traces appear on the stone walls. The second contiguous cellar offers a more roomy volume covered with rough coats, in its center, a very imposing square post.

Our intervention has been carried out in two phases:

The first one has been about cleaning up the space with the knocking down of the rough coats made up of plaster which has been retaining moisture. This has been fallowed by the one by one brushing of the stones, and finally the recovery by the coating of the “Marsh” That phase was finalised by the setting up of a mechanical aeration.

The second phase has been about the in the realization of the project. It started by replacing the staircase bars with metal ropes in brace to increase its mass and create more transparency. By using the sanding technique we have restored it and brought to it a sculptural dimension. This element leads to the bar, a neuralgic point, which smoothed sheets and curves has created a perfect match. Three suspensions with elegant sobriety point out its presence and light its exotic wooden plate.

The flattened gallery which leads in the second cellar is bordered of spots embedded in the wall. They underline it while highlighting a wooden Indian door behind which is hided a stone staircase, which is an old access that was used to gain the court.

The second cellar, which is entirely arched reveals in its content a wall made of paving stones of glass behind which is profiled an auxiliary bathroom which opens to a drawn dry towel and a WC, whose throne designed by Starck brings a quasi mystical atmosphere. Its incongruity in this decoration of stones and the light releases by a ceiling blue fluo glazed bring out an intimacy vibe to the room.

In its center, the discovered varnished bricks pillar is dominating the room, while underlining the keystone. As for the collectors, pipes with the imposing diameter are registered on three sides. They are dissimulated under laminated metal carapaces to evoke lightness and under perforated metal hulls. A blue fluo cornice recovered on the ground along the wall of glass plays with the incandescent light and gives to this place, whose wholes of the ground have been unified by a very cordial exotic wood, the aspect of a privative night club.