Création d’un bloc couvert comportant la réalisation de deux ascenseurs dans les bâtiments 4 et 5 au CASH de Nanterre – 92

Les bâtiments 4 et 5 du CASH de Nanterre ont été construits vers la fin du XIX e siècle suivant une géométrie exemplaire. Leur aspect austère rappelle le caractère pénitentiaire qu’a revêtu l’institution à l’origine. Néanmoins, sa composition ne manque pas d’intérêt. Les beaux arbres situés en son milieu apportent à l’ensemble une touche végétale d’une grande qualité et créent une liaison entre les 2 bâtiments qui s’étalent sur plus de 120 m de linéaire !

L’objet du présent projet a été la création sur les bâtiments 4 et 5 d’un bloc dans lesquels a été réalisée une cage comportant deux ascenseurs afin de permettre une circulation plus facile des malades et plus particulièrement des handicapés pour se rendre dans le jardin commun des bâtiments 4 et 5. L’ensemble est couvert afin que le transport des malades puisse se faire à l’abri du vent et de la pluie. Initialement prévus adossés à l’un des bâtiments qui sont situés en proue par rapport à la façade longiligne, leur implantation s’est finalement faite dans leur milieu qui présentait un espace encaissé vers une passerelle située au 1er étage. Un endroit idéal tant pour leur signalétique que pour leur emplacement : juste à l’intersection des ailes de chaque bâtiment. Ils viennent se greffer dans cette enclave située en plein centre et se font face symétriquement.

En savoir plus »

Le parti adopté a été de créer un événement au milieu de la façade par un volume qui prédomine sur les frontons situés de part et d’autre et ressort par son avancée. Mais aussi par son traitement qui marque une signalétique forte.

Cube en béton armé les gaines des ascenseurs sont situées de chaque côté. En son milieu et en retrait pour exprimer une faille, un vitrage toute hauteur, légèrement teinté, situé au-dessus de la porte d’entrée en verre s’inscrit dans sa continuité et apporte la lumière du Sud sur les 2 étages (Rez de Chaussée et 1er étage). Ce dispositif d’éclairage naturel est complété par un vitrage situé sur l’aile est et à cheval sur les deux étages. Un tissu de maille en inox de chez GKD fixé en avant de la façade de 20 cm pour augmenter l’effet de volume viendra habiller les façades en partie haute de manière à ce que le matériau ne soit pas détérioré par des actes de vandalisme. Le socle en béton (traité anti-graffiti) revêtu d’une maille en saillie accentuera l’effet de légèreté voulu. Le soir, des appliques leds fixées au béton viennent souligner les volumes crées. L’ensemble constituant une représentation forte tant dans la composition de la façade que dans l’espace apportant une réelle modernité tout en identifiant la politique du CASH en matière d’équipement.

 

Conception Thierry MONGE en association avec ABVA